En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mâchoire

Maxillaires
Maxillaires

Chacune des deux formations osseuses (ou cartilagineuses), munies de dents, situées dans la bouche des vertébrés ; en particulier partie mobile inférieure chez l'homme.

ANATOMIE HUMAINE

La mâchoire désigne l'ensemble formé par les maxillaires inférieur et supérieur.

Le maxillaire inférieur (mandibule)

Le maxillaire inférieur, appelé aussi mandibule, est un os en forme de fer à cheval portant les dents inférieures. C'est le seul os mobile du crâne : de chaque côté de la mâchoire, il s'articule avec l'os temporal par l'articulation temporomandibulaire ; sa mobilité est également assurée par les muscles masticateurs, qui s'insèrent sur les os du crâne et permettent la phonation, la mastication, la déglutition et la respiration.

Voir aussi : luxation temporomandibulaire

Le maxillaire supérieur

Le maxillaire supérieur est un os très richement vascularisé, formant la partie osseuse centrale de la face.

Le maxillaire supérieur, à la base, est le lieu d'implantation des dents supérieures : il porte alors le nom d'os alvéolaire et s'atrophie avec la perte des dents, entraînant un affaissement important des lèvres et une diminution de la distance séparant le nez du menton ; seul un dentier ou des implants dentaires remplaçant la totalité des dents perdues permettent de rendre au visage son aspect normal. À son sommet, le maxillaire supérieur forme le plancher des orbites. De chaque côté, il est creusé d'une cavité remplie d'air, le sinus maxillaire, en communication avec les fosses nasales.

ZOOLOGIE

Formées de pièces osseuses non homologues selon les groupes zoologiques, les mâchoires s'articulent diversement sur le crâne. Chez les oiseaux et les mammifères, la mandibule seule est mobile, dans des plans qui dépendent de la forme des condyles qui la suspendent au crâne. Dans de nombreux groupes de mammifères (insectivores, rongeurs, primates, carnivores, équidés), les deux mâchoires portent une denture très semblable, le plan de jonction des dents formant presque un plan de symétrie perpendiculaire à celui de l'ensemble du corps. Dans d'autres groupes (ruminants, éléphants), il y a au contraire de grandes différences entre les garnitures dentaires des deux mâchoires.