En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mythologies précolombiennes

Quetzalcóatl
Quetzalcóatl

La religion tenait une place fondamentale dans les civilisations précolombiennes – celles des Mayas (ive-xe s.) et des Aztèques (xe-xvie s.) en Amérique centrale et des Incas (xve-xvie s.) au Pérou.

L'instabilité naturelle qui caractérisait cette région du monde (pluies irrégulières, gelées précoces, tremblements de terre) et qui menaçait constamment la fertilité des terres a conduit les différents peuples à diviniser les éléments de la nature et du cosmos.

Comme ce furent des civilisations guerrières, les dieux de la guerre y avaient naturellement une grande place, tout comme les sacrifices humains, fréquemment pratiqués par les Incas et plus encore par les Aztèques au Mexique.

Présidant à la première ère de la création, Tezcatlipoca, qui signifie « Seigneur du Miroir fumant », était la divinité suprême de la mythologie aztèque. Tout-puissant, omniscient, il pouvait adopter de multiples apparences, mais en tant que dieu des Ténèbres, il demeurait souvent invisible.

Les principales divinités précolombiennes

Les principales divinités précolombiennes

Les dieux mayas

Caractéristiques

Itzamna

Divinité suprême du panthéon maya : dieu du ciel, du jour et de la nuit, il était aussi considéré comme l'inventeur de l'écriture et comme un grand guérisseur.

Chac

Dieu de la pluie, du vent, du tonnerre et des éclairs.

Yum Rax

Dieu de l'agriculture et du maïs.

Kukulkan

Dieu du Vent, symbole de la lumière et de la vie.

Al Puch

Dieu de la Mort, associé aux guerres et aux sacrifices humains.

Les dieux aztèques

Caractéristiques

Huitzilipochtli

Le « Colibri du Sud », dieu tribal de la Guerre et du Soleil. Il aurait guidé le peuple aztèque dans toutes les étapes de leurs migrations et de l'expansion de l'empire. Comme il devait être nourri de cœurs et de sang humain, les Aztèques pratiquaient des sacrifices en masse.

Coatlicue

« Celle à la jupe tissée de serpents », la Terre-Mère.

Tlaloc

« Celui qui fait pousser les choses », dieu de la Fertilité. Ce très ancien dieu de l'Eau et de la Pluie pouvait également dispenser la grêle et la foudre. Chez les Mayas, il a pour nom Chac et chez les Zapotèques, Cocijo. Chez les Aztèques, deux dieux du Maïs lui étaient associés : Chicomecoatl (aspect féminin) et Centeotl (aspect masculin).

Quetzalcóatl

Le « Serpent à Plumes », chef des prêtres, principale divinité créatrice, dieu du Vent, de la Vie, de la Fertilité, inventeur du calendrier et protecteur des artisans.

Les dieux incas

Caractéristiques

Viracocha

Créateur de l'univers, qui a façonné les hommes, les animaux et les plantes.

Inti

Dieu du Soleil, fondateur de la dynastie impériale. Il était représenté à ce titre sous la forme d'un disque solaire à visage humain, et célébré dans le temple du Soleil, le Coricancha de Cuzco.

Killa

Déesse de la Lune, épouse et sœur d'Inti, considérée comme la mère de la race inca. Elle présidait à l'écoulement du temps et décidait des fêtes religieuses du calendrier lunaire sidéral.

Illapa

Dieu du Tonnerre et des autres phénomènes météorologiques. Il faisait l'objet de prières destinées à obtenir de lui une pluie dispensatrice de fertilité.