En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mythologie mésopotamienne

Gilgamesh
Gilgamesh

Dans la civilisation de Sumer, le culte de la fécondité

Durant la période primitive (vers le IVe millénaire avant J.-C.), qui voit la naissance de l'écriture dans la Mésopotamie antique, les divinités des marais du Sud-Est —Sumer, entre le Tigre et l'Euphrate, et jusqu'aux rives du golfe Arabo-Persique— constituent l'essentiel du panthéon. Tammouz (ou Doumouzi-Abzou), dieu de la Fécondité, représente la figure dominante avec son épouse, Inanna, dite la « Mémoire du temps ». Ils sont tous deux au cœur d'un mythe et d'un culte qui se manifestent dans l'« esprit du palmier », lequel apparaît au printemps.

Les mythes vont mettre ensuite l'accent sur les origines, la signification et l'autorité du souverain : cette évolution correspond à l'instauration d'une organisation collective dans les cités-États mésopotamiennes (vers le III e millénaire avant J.-C.). Le symbolisme de la fertilité prend alors une signification cosmique : la puissance et la violence de l'orage qui alimente le cours des fleuves. La tempête est le fait d'Enlil, dieu du Vent, qui contrôle les actions bénéfiques à la communauté humaine. L'autorité suprême du panthéon est Anou (ou An), l'esprit du ciel ; de son union avec Ki (la Terre) est née la végétation. Il est le père d'Enki (appelé plus tard Ea), incarnation du sacré dans les eaux de la pluie, des rivières et des marais : d'où son identification au Tigre et à l'Euphrate.

Les principales divinités sumériennes

Les principales divinités sumériennes

Nom

Rôle

An (Anu, Anou à Babylone)

Dieu du Ciel, souverain suprême du panthéon sumérien.

Anshar

L'Horizon, père de An.

Enki (Ea à Babylone)

Dieu des Eaux douces, de l'Abîme, de la Sagesse.

Enlil

Dieu des Airs, Père des dieux, Fils de An.

Inanna (Ishtar à Babylone)

Déesse Mère.

Kishar

La Terre, mère de An.

Nanna

Dieu de la Lune.

Nergal

Seigneur du Royaume des morts, dieu des Enfers.

Ninurta

Dieu de la Guerre et de la Chasse.

Nusku

Dieu du Feu.

Utu

Dieu du Soleil.

Mardouk et Gilgamesh

On retiendra surtout deux récits épiques remarquables, le poème Enouma Elish et l'épopée de Gilgamesh.

Le premier a pour héros Mardouk, dieu de Babylone qui accède au sommet du panthéon après une lutte contre des dieux rebelles : il est dès lors chargé de refaçonner le cosmos.

Quant à Gilgamesh, souverain d'Ourouk, il est jeune, fort et doté d'une intelligence si exceptionnelle qu'il ne trouve son égal en aucun homme ; par ses qualités mêmes, il trouble l'ordre de la cité. Le peuple enjoint alors aux dieux de créer un rival à Gilgamesh : ce sera Enkidou, un homme du désert, inculte et brutal. Après l'avoir combattu, Gilgamesh devient son ami. Mais Enkidou meurt, et Gilgamesh, désespéré, entreprend la quête d'une plante qui procure la vie éternelle. Mais un serpent la dévore, renvoyant Gilgamesh, conquérant de toute chose sur terre, à son impuissance devant la mort.