En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

muqarnas

Dans l'architecture islamique, éléments en forme de stalactites ou de nids d'abeilles, destinés à l'origine à répartir les poussées des voûtes et à passer du plan carré de la salle au plan circulaire de la coupole.

Nés sans doute de la multiplication et de l'association en chaînes des trompes d'angles des coupoles, les muqarnas furent découverts par des architectes iraniens. Leur dessin est obtenu par divers polygones réguliers pivotant autour de leur centre. Inventés pour une architecture de brique, ils ont été traduits dans des architectures de pierre par les Seldjoukides, aux xiie-xiiie s.

Leur première apparition au Caire semble dater de 1125. Par la suite, ils se répandent dans tout le monde islamique et jusqu'en Occident. En même temps, leur emploi se diversifie et ils deviennent foisonnants : on en trouve pour souligner les corniches, les balcons de minarets, etc. Ayant perdu toute fonction architecturale, ils se transforment en pur décor et sont parfois plaqués sur des façades. Ils apparaissent encore sur les chapiteaux ottomans.