En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mouche

(latin musca)

Types de mouches
Types de mouches

Insecte diptère aux formes trapues, au vol bourdonnant et zigzaguant, aux antennes courtes, aux balanciers recouverts d'un cuilleron ; plus particulièrement insecte des familles des muscidés ou des calliphoridés.

ZOOLOGIE

Les mouches vraies (4 000 espèces) forment la famille des muscidés. Elles sont reconnaissables à leurs yeux très rapprochés. L'une des plus répandues est la mouche domestique (Musca domestica), qui peut être nuisible par les micro-organismes qu'elle transporte sur ses pattes et ses pièces buccales. Les mouches tsé-tsé, ou glossines (genre Glossina), transmettent la maladie du sommeil (trypanosomiase). La mouche du vinaigre, ou drosophile, est très utilisée dans la recherche en génétique.

Les taons femelles piquent l'homme et les animaux pour en sucer le sang, tandis que les mâles sont d'inoffensifs mangeurs de nectar. Leurs larves vivent dans la terre humide.

La famille des calliphoridés renferme des espèces dont les larves vivent soit dans la viande en décomposition (comme la mouche bleue de la viande), soit en parasites sous la peau de divers mammifères où elles provoquent des lésions appelées myiases. L'espèce la plus importante est la lucilie bouchère, dont les larves vivent sous la peau des bovins.

Les syrphidés, tels que les éristales et les volucelles, ont une livrée colorée imitant celle des abeilles ou des guêpes. Ils se rencontrent souvent sur les fleurs, mais les volucelles pondent leurs œufs dans le nid des frelons ou des abeilles, qu'elles parasitent.

La famille des tachinidés (plus de 3 000 espèces) comprend des mouches de couleur terne, toutes parasites d'autres insectes. Les œstridés (œstres) et les hippoboscidés (mélophage du mouton) sont des parasites externes ou internes des oiseaux et des mammifères.

MÉDECINE

En se posant sur les matières en décomposition et les matières fécales, les mouches assurent souvent le transport de nombreux germes pathogènes (transmission du choléra, de la fièvre typhoïde, etc.). Certaines mouches ont un rôle de vecteur ; elles transmettent alors les germes pathogènes par piqûre, comme par exemple les trypanosomes transmis par les glossines (mouches tsé-tsé) dans la trypanosomose humaine africaine (maladie du sommeil). Certaines larves de mouches, pour se développer, deviennent des parasites d'un hôte spécifique, homme ou animal. Celles-ci sont responsables de maladies appelées myiases (hypodermose, myiases furonculeuses).

Voir aussi : maladies transmises par les insectes.