En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

messe

Jean-Sébastien Bach
Jean-Sébastien Bach

MUSIQUE

La première messe polyphonique a cappella écrite par un seul compositeur est la Messe « Notre-Dame » de Guillaume de Machaut, à 4 voix (seconde moitié du xive s.). À partir du xve s., la messe atteint une plus grande unité, grâce à un thème commun à toutes ses parties, emprunté soit au grégorien, soit à une chanson profane. Elle connaît son apogée au xve s. avec Dufay puis au xvie s. avec Josquin Des Prés et Palestrina. Au xviie s., la messe a cappella disparaît. Elle renaîtra au xxe s. avec les messes de A. Caplet, de F. Poulenc.

La messe concertante du xviie s. est une vaste cantate religieuse. Les musiciens adoptent un nouveau style, donnant une place de choix à l'orchestre, introduisant des parties vocales en solo, duo, trio, quatuor. Pendant tout le xviiie s., ce type de messe prévaut avec les musiciens de l'école napolitaine (Pergolèse). La Messe en « si » mineur de J. S. Bach porte ce genre à son apogée. Avec les classiques (Haydn, Mozart, Beethoven) naît la messe symphonique dont la formule sera reprise par Schubert, Bruckner, Liszt, Dvořák, Gounod.