En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

maoïsme

Mao Zedong
Mao Zedong

Théorie et philosophie de Mao Zedong.

Le maoïsme se veut un « marxisme concret », insistant sur le primat de la pratique, comme unique critère de la vérité. Mao est un dialecticien : il pense que l'histoire est le produit de contradictions multiples : entre le peuple et ses ennemis, d'une part, et au sein du peuple, d'autre part. Pour lui, le développement de la société se déroule par bonds, par de brusques accélérations. Cette pensée inspire le Grand Bond en avant (1958) puis la Révolution culturelle. Dans le domaine des relations extérieures, l'expression du maoïsme, c'est-à-dire la mise en pratique d'une voie chinoise originale de construction du socialisme, entraîne des désaccords avec l'U.R.S.S., qui aboutiront à la scission de 1961. Les Chinois contestent le rôle de leader du monde communiste joué par l'U.R.S.S. Ils ont refusé d'entériner le rapport présenté au XXe Congrès du P.C.U.S., en particulier la thèse d'une possibilité de passage pacifique au socialisme, thèse qui ouvre l'ère du « révisionnisme moderne ». Le maoïsme fonde son analyse sur les luttes de libération nationales du tiers monde. En France, certains mouvements gauchistes se sont réclamés du maoïsme, autour des années 1970.