En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

logiciel

Ensemble des programmes, procédés et règles, et éventuellement de la documentation, relatifs au fonctionnement d'un ensemble de traitement de données. (Par opposition au matériel.) [Synonyme : software.]

Introduction

Sans logiciel, l'ordinateur le plus perfectionné ne sait rien faire. Les logiciels sont des suites d'instructions et de données composant un programme, qui renseignent le microprocesseur principal et les coprocesseurs sur les actions qu'ils doivent effectuer. On distingue deux grandes familles de logiciels : les logiciels système et les logiciels d’application.

Les logiciels système

Un logiciel système constitue une partie du système d'exploitation et participe donc au contrôle du fonctionnement de l’ordinateur. Il gère des taches essentielles et généralement invisibles, relatives à la maintenance des fichiers sur le disque dur, à la gestion de l’écran, etc.

Le BIOS (Basic Input/Output System)

Le BIOS est un petit programme très particulier logé sur une mémoire morte (ROM) qui sert d’interface entre la partie logicielle (sofware) et la partie matérielle (hardware) d’un ordinateur. Il se charge de renseigner la carte mère sur la présence des différents composants installés (type du processeur et sa vitesse, mémoire, disques durs, cartes d'extension, etc.). Le BIOS gère aussi les conflits d'attribution des ressources entre les différents périphériques installés.

Le système d'exploitation

Une fois la phase d'initialisation effectuée, le BIOS cède la place au système d'exploitation. Celui-ci constitue le cœur du système logiciel d'un ordinateur, au même titre que le microprocesseur forme le centre névralgique de la composante matérielle. Sur PC, les systèmes d'exploitation de la firme Microsoft règnent en maîtres. Cependant, il existe aussi des systèmes alternatifs tels que Linux ou BeOS, mais ils ne représentent qu'une faible part de marché. Sur Macintosh, le système d'exploitation Mac OS X est, tout comme Linux, un dérivé d'Unix, système d'exploitation destiné aux gros systèmes informatiques professionnels.

Les systèmes d'exploitation ont bénéficié de progrès importants ces dernières années. Au début de la micro-informatique et jusqu'au milieu des années 1980, l'utilisateur d'un ordinateur devait taper au clavier des instructions obscures. Apple, avec son Lisa et surtout ses Macintosh, en s'inspirant des recherches du laboratoire Xerox, a bouleversé la manière de communiquer avec l'ordinateur. L'écran texte et les commandes clavier ont cédé la place à un procédé beaucoup plus convivial, basé sur une interface graphique et « multifenêtre », le pointage étant assuré à la souris. Le PC et Microsoft ont adopté plus tardivement les systèmes d'exploitation graphiques, le succès ne survenant qu'avec la version 3 de Windows.

Les fonctions d'un système d'exploitation sont multiples. Celui-ci offre aux programmeurs les routines de manipulation de l'interface graphique et de la souris, de la gestion des fichiers ou de l'accompagnement sonore, etc. Il s'occupe aussi de multiples tâches complémentaires : réseau, partage de connexion Internet, sécurité, etc. Il assure encore l'interfaçage entre les programmes et les périphériques, gérés par de petits programmes dédiés, les pilotes. Les systèmes Microsoft disposent aussi d'un module complémentaire, DirectX, dédié à la gestion des aspects ludiques et multimédias du système d'exploitation. Grâce à ces couches logicielles intermédiaires, les programmeurs n'ont plus à gérer dans leur programme l'aspect matériel de la configuration.

Les logiciels d'application

Les logiciels d'application, appelés « logiciels » dans le langage courant, constituent le sommet de la pyramide logicielle. Il existe un grand nombre de types de logiciels. Les logiciels bureautiques recouvrent les différents programmes utiles au bureau : traitement de texte, tableur, base de données, gestionnaire d'informations personnelles et logiciel de présentation. On peut en rapprocher les logiciels de comptabilité, paye et autre gestion du personnel. Les logiciels ludiques et multimédias touchent tous les domaines de la culture et du loisir. Le domaine créatif est tout aussi bien traité : logiciels de dessin, d'animation 2D ou 3D, de retouche d'images, de montage vidéo, etc. À tout cela s'ajoutent des applications plus spécifiques couvrant un besoin particulier.

La plupart de ces programmes sont écrits en C, langage informatique qui combine la facilité de programmation, la rapidité d'exécution et la portabilité (adaptation facile d'une plate-forme informatique à une autre).

Aujourd'hui, la très grande majorité des programmes sont livrés sur CD-Rom ou DVD. Leur qualité se juge selon différents critères : la richesse des fonctionnalités, la fiabilité (peu de bogues), la qualité de l'interface (disposition judicieuse des options dans les menus, icônes explicites, esthétique graphique), la facilité d'usage (assistants venant au secours du novice, aide en ligne liée au contexte) et l'ergonomie générale.