En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

littérature grotesque

Genre littéraire et artistique caractérisé par le goût du bizarre, du bouffon et de la caricature.

Attesté en français dès 1532, le mot trouve un usage littéraire avec Rabelais, et s'impose en esthétique au xviiie siècle, pour marquer, par le jeu de l'animalité et de l'humanité, tout écart de la norme, de l'harmonie, de l'équilibre. Hugo, dans la Préface de Cromwell (1827), oppose grotesque et sublime, ici la grandeur, là la petitesse. Th. Gautier, avec les Grotesques, fixe une esthétique du difforme, à laquelle s'apparentent burlesque et baroque. Confondu parfois avec une esthétique de la laideur humaine, celle du physique, celle de l'acte, le grotesque se lit chez Swift, Smollett, Hoffmann, Poe, Kafka, Jarry, Beckett, Ionesco, dès lors qu'il s'agit de marquer une discordance, satirique, comique, absurde.