En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

lagune

(vénitien laguna, du latin lacuna, lacune)

Lagune
Lagune

Vaste étendue d'eau calme, peu profonde, à salinité variable, séparée de la mer par un cordon littoral ouvert par un grau et résultant de la fermeture de baies ennoyées par une transgression marine récente.

Les lagunes sont des entités morphologique, hydrologique et biologique, créées par la fermeture des baies (ennoyées par la transgression flandrienne) par un cordon littoral (ou plusieurs cordons s'appuyant sur des îles). Le cordon littoral s'appelle alors un lido, du nom de celui qui limite la lagune de Venise. Le colmatage est réalisé par la combinaison des apports marins (deltas de marée édifiés de part et d'autre du grau [passages ouverts au sein du lido permettent l'accès à la mer]) et fluviatiles (deltas fluviatiles progressant en avant de l'ancienne ligne de rivage). La diminution de profondeur et de superficie est, dans certains cas, en partie compensée par le recul du rivage lagunaire sous l'effet de sapement des houles locales. Les eaux lagunaires subissent des variations de température, de salinité et de niveau, variables selon les secteurs de la lagune, mais souvent contraignantes pour le développement d'une flore et d'une faune amphibies, obligées à une adaptation très stricte. Les lagunes s'étendent parfois sur des dizaines de kilomètres (Languedoc, Frise), voire des centaines (comme dans le golfe du Mexique, le golfe de Guinée ou encore en Sibérie). Elles peuvent être plus ou moins ouvertes sur le large.

Certaines lagunes ont été utilisées pour l'établissement de ports maritimes (par exemple, Abidjan, Lagos, Venise). Le problème principal est, pour ces ports, celui du maintien du canal d'accès à travers le cordon littoral, en particulier lorsque des houles obliques par rapport au rivage provoquent le long de celui-ci d'importants charriages de sable. L'entretien des profondeurs est assuré en général par dragage et peut être très onéreux. À Abidjan, le canal d'accès s'entretient naturellement, le courant de vidange, qui s'établit à marée descendante de la lagune vers la mer, est en effet guidé de manière à transporter les matériaux vers la fosse du «trou sans fond» située à quelques centaines de mètres au large.