En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

kung-fu

(mot chinois)

Art martial chinois, constituant à la fois une forme de culture physique et un sport de combat à mains nues, assez proche du karaté, mais faisant une place plus grande aux techniques de jambes.

Introduction

Art martial chinois, le kung-fu se pratique généralement à mains nues, mais fait aussi appel au maniement de diverses armes, dont le sabre et la hallebarde.

Historique

Le kung-fu n'est qu'une des formes des anciens wushu (arts de la guerre), dont la tradition remonte à la dynastie des Zhou (vers 1050-221 avant J.-C.). Au moment où les Mandchous fondent la dynastie des Qing (1644), des milliers d'adeptes des « voies martiales » sont affiliés à des sociétés secrètes dont l'objectif est de lutter contre l'envahisseur.

Écoles et styles

Le grand nombre et la diversité des écoles de kung-fu font qu'il existe plus d'une centaine de styles différents. On distingue toutefois deux grands styles : le style du Nord, qui privilégie les techniques de jambes ; le style du Sud, dans lequel le poing est l'arme par excellence.

Les règles

Il existe deux formes de compétition : rencontre technique et rencontre de combat. Dans les rencontres techniques, les compétiteurs se retrouvent en démonstration de taolus (formes codifiées de leur style). Ces compétitions se font à mains nues et avec des armes longues et courtes.

Dans les compétitions de combat, qui se font par catégorie d'âge et de poids pour les hommes et pour les femmes, il existe des combats sans protection au cours desquels les coups frappés par les poings et les pieds sont permis, et les projections, autorisées – et des combats avec protections : casque, plastron, gants, protège-tibias et protège-dents. Cette forme de combat, appelée « sanda » peut aller jusqu'au K.O.

La participation aux jeux Olympiques

Le kung-fu fait son entrée aux jeux Olympiques lors des Jeux de Pékin, en 2008, comme sport de démonstration, avec des compétitions de wushu taolus et de wushu sandas.