En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

journée du 20 juin 1792

L'une des journées révolutionnaires.

Le veto de Louis XVI aux décrets des 27 mai (déportation des prêtres réfractaires) et 8 juin (camp de 20 000 gardes nationaux sous Paris), suivi du renvoi des ministres brissotins (13 juin), irrite la Législative. En accord avec les clubs des Jacobins et des Cordeliers, les brissotins organisent, pour l'anniversaire du serment du Jeu de paume, une journée révolutionnaire.

Pétion, maire brissotin, et le procureur-syndic Manuel négligent volontairement de faire garder les Tuileries, que les manifestants envahissent derrière le boucher Legendre et le brasseur Santerre. Louis XVI doit coiffer le bonnet rouge et boire à la santé de la nation, mais il maintient son veto.

Cette manifestation amènera un retour passager de l'opinion en faveur du roi, dont l'humiliation avait choqué de nombreux conseils généraux de départements.

Pour en savoir plus, voir l'article Révolution française.