Identifiez-vous ou Créez un compte

joséphisme

(de Joseph II, nom propre)

Conception, inspirée du despotisme éclairé, qu'avait Joseph II des rapports entre l'Église catholique et l'État.

Joseph II imposa la liberté de conscience dans ses États héréditaires (édit de tolérance de 1781) et voulut subordonner l'Église catholique à l'État et mettre ses moyens matériels au service de celui-ci. Il supprima les monastères qui ne pratiquaient ni l'enseignement ni la charité hospitalière (1781). Il imposa la formation des prêtres dans des séminaires contrôlés par l'État et combattit les formes de piété qu'avait favorisées la Réforme catholique. Pie VI se rendit à Vienne en 1782, mais l'empereur resta ferme sur ses positions.