En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

jeux Paralympiques

Claude Issorat
Claude Issorat

Compétitions handisport qui se déroulent quelques jours après les jeux Olympiques.

Historique des jeux Paralympiques

Le sport comme facteur de rééducation des handicapés en fauteuil roulant (paraplégiques et poliomyélitiques) et moyen de développement de leurs qualités physiques restantes se structure à l'issue de la Seconde Guerre mondiale. En juillet 1948, alors que s'ouvrent les jeux Olympiques de Londres, le professeur Louis Guttman, chef de service en neurologie, organise à l'hôpital de Stoke Mandeville, en Grande-Bretagne, des jeux pour paraplégiques. À partir de 1951, ces compétitions deviennent les Jeux internationaux de Stoke Mandeville. Ils ont lieu tous les quatre ans et sont considérés comme de véritables championnats du monde.

Devant leur succès, ils deviennent dès les Jeux de Rome, en 1960, les jeux Paralympiques pour handicapés physiques et visuels.

Les compétitions sont organisées tous les quatre ans dans la ville ou le pays organisateur des jeux Olympiques pour sportifs valides : Tokyo (1964), Heidelberg, en Allemagne (1972), Toronto (1976), New York (1984), Séoul (1988), Barcelone (1992), Atlanta (1996), Sydney (2000), Athènes (2004), Pékin (2008), Londres (2012). Il y eut deux exceptions à cette règle : en 1968, Mexico posant trop de problèmes d'adaptation à l'altitude, les compétitions eurent lieu à Tel-Aviv ; en 1980, l'Union soviétique ne pouvant organiser les jeux Paralympiques, les Pays-Bas s'en chargèrent.

Les compétitions des jeux Paralympiques

Initialement prévus pour les handicapés physiques en fauteuil roulant, les Jeux sont désormais ouverts aux handicapés visuels, aux amputés, aux infirmes moteurs et cérébraux, et aux handicapés divers. Pour les compétitions, la variété des handicaps nécessite des classifications, qui sont au nombre de 5 : sportifs en fauteuil roulant, non-voyants, amputés, infirmes moteurs cérébraux, handicaps divers (malformations congénitales, d'origine articulaire...).

Par ailleurs, le cérémonial et les récompenses des jeux Paralympiques sont les mêmes que ceux des Jeux pour sportifs valides.

De nombreuses disciplines sportives classiques sont au programme, avec des règlements et des conditions matérielles aménagés. Certaines épreuves, comme les courses, peuvent se dérouler en fauteuil roulant ou debout.

Les jeux Paralympiques d'été

Au nombre de 14, les disciplines pratiquées lors des jeux Paralympiques d'été sont l'athlétisme, le basket-ball, le biathlon, le cyclisme (tandem et solo), l'escrime, le goal-ball (sport collectif avec ballon sonore pour handicapés visuels), l'haltérophilie, le judo, la natation, le tennis, le tennis de table, le tir à l'arc, le tir à la cible, le volley-ball.

Les jeux Paralympiques d'hiver

Inaugurés en 1976, les jeux Paralympiques d'hiver comprennent 2 épreuves : le ski alpin et le ski nordique.