En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ionosphère

(de atmosphère)

Ionosphère, réflexion des ondes hertziennes
Ionosphère, réflexion des ondes hertziennes

Zone de la haute atmosphère d'une planète, en particulier de la Terre, caractérisée par la présence de particules chargées (électrons et ions), formées par photo-ionisation sous l'effet du rayonnement solaire.

La mise en évidence de l'ionosphère terrestre remonte à 1901. La théorie en a été développée par Appleton et Hartree vers 1925, puis par Chapman, en 1931. Depuis 1960, son étude a progressé grâce aux instruments de mesure embarqués sur des fusées ou des satellites. On partage traditionnellement l'ionosphère terrestre en trois régions qui diffèrent par la concentration et la nature des ions qu'elles renferment : D entre 60 et 85-90 km d'altitude (102 à 104 ions/cm3, ions polyatomiques hydratés), E entre 90 et 120-140 km (103 à 105 ions/cm3, ions NO+, O2+ et ions métalliques) et F entre 140 et 600 km (105 à 106 ions/cm3, ions N2+, NO+, O+, H+). L'ionosphère terrestre constitue un ensemble de couches conductrices sur lesquelles se réfléchissent les ondes hertziennes. Grâce aux sondes spatiales, on a pu détecter la présence d'une ionosphère autour d'autres planètes que la Terre : Vénus, Jupiter, Saturne, etc.