En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

intermittent

Salarié dont l'activité comporte une alternance de périodes travaillées et de périodes non travaillées.

DROIT

Les intermittents du spectacle sont des artistes, des ouvriers ou des techniciens engagés par un contrat à durée déterminée (C.D.D.). Leur employeur doit exercer une ou plusieurs des activités suivantes :
– l'édition d'enregistrements sonores ;
– la production d'œuvres cinématographiques ou audiovisuelles ;
– les prestations techniques pour le cinéma ou la télévision ;
– la production de programmes de radio ;
– la diffusion d'œuvres ou de programmes de télévision et de radio ;
– la production de spectacles vivants ou la réalisation de prestations techniques pour la création de ces spectacles.

La France compte aujourd'hui environ 80 000 intermittents du spectacle, dont 6 000 musiciens professionnels. Pour compenser la précarité de leur profession, un statut leur avait été reconnu en 1936, prévoyant notamment un régime d'indemnisation du chômage. Seul moyen selon l'U.N.E.D.I.C. d'en assurer la survie, la réforme de l'assurance-chômage des intermittents, subordonnant leurs droits à 507 heures de travail effectives sur 10 mois et demi (au lieu de 12 auparavant), a été à l'origine, en 2003, d'une vague de contestation qui a amené l'annulation de nombreux festivals. Le nouveau statut est cependant entré en vigueur le 1er janvier 2004.