En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

imago

Selon C. G. Jung, représentation élaborée dans une relation intersubjective qui se fixe dans l'inconscient du sujet et oriente ultérieurement sa conduite et son mode d'appréhension d'autrui.

La notion fut introduite par C. G. Jung (1911). L'imago est élaborée dans une relation intersubjective et peut être déformée par rapport à la réalité. Ainsi, l'imago d'un père « fort » peut être substituée à un père inconsistant dans la réalité. Pour J. Lacan, l'imago a une action identificatoire, qui donne forme aux instances de la personnalité. L'imago du corps propre, retrouvée dans le rêve ou l'hallucination, correspond à l'image spéculaire au temps inaugural du stade du miroir. Les imagos du corps morcelé seraient, par exemple, autant de substrats des images de castration, de dévoration et d'éclatement du corps. Un des effets essentiels de l'imago est d'être constitutif de l'aliénation du sujet.