En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

imagerie

Échographie obstétricale
Échographie obstétricale

Technique permettant d'obtenir des images à partir de différents types de rayonnements ; images ainsi obtenues.

MÉDECINE ET TECHNIQUE

Les techniques

Voir l'invisible, qu'il s'agisse des corps célestes, des constituants de la matière ou de l'intérieur du corps humain, tel est le but des multiples techniques d'imagerie scientifique.

L'emploi des ondes

Pour l'essentiel, l'imagerie scientifique utilise des ondes, émises, réfléchies, réfractées, diffractées ou diffusées. Elles peuvent être mécaniques (ondes sonores, infrasons, ultrasons) ou électromagnétiques. Les premières donnent, par exemple, les images d'échographie ou les coupes et tomographies sismiques. Les secondes, utilisées dans tous les domaines, couvrent une très vaste gamme de longueurs d'onde, des plus grandes (ondes radio) aux plus courtes (rayonnement γ), en passant par les ondes radar, les micro-ondes, l'infrarouge, la lumière visible, l'ultraviolet, le rayonnement X.

Les images de synthèse

Le domaine particulier des images électroniques, entièrement calculées, utilise des ensembles de données numériques, traitées, à l'aide de modèles, par des ordinateurs, le plus souvent à des fins de prévision ou de simulation. Ces images rendent possible une nouvelle approche de phénomènes physiques trop brefs ou trop complexes pour être perçus directement, ou de taille disproportionnée par rapport aux moyens d'expérimentation. Ainsi, la reconstitution par le calcul, image par image, d'un écoulement fluide – à l'échelle d'une aile d'avion ou du manteau de la Terre – révèle des particularités significatives, imperceptibles à la seule vue des équations. Avec les images calculées s'est ainsi créé un nouveau domaine technique, celui des images de synthèse.

Le traitement d'images

Les possibilités de traitement de données qu'offrent les ordinateurs permettent aussi, à partir d'images réelles, numérisées, d'envisager toutes sortes de manipulations. L'image devient alors une véritable matière première, source d'information que les divers traitements ont pour but de révéler. Une telle démarche caractérise, par exemple, le domaine de la télédétection, où les programmes de traitement et d'interprétation jouent un rôle fondamental.

L'imagerie médicale

Elle autorise l'examen interne du corps humain et l'obtention d'une image pour le diagnostic médical. En permettant d'entrer sans effraction dans les profondeurs du corps humain, la découverte des rayons X, à la fin du xixe s., a été le point de départ d'une véritable révolution médicale. Depuis, les techniques d'imagerie n'ont cessé de se développer, transformant le diagnostic et la prise en charge des maladies. En plus de la radiographie et de la radioscopie utilisant les rayons X et qui ont fait l'objet de perfectionnements (tomographie [coupe d'organes], scintigraphie (injection de corps radioactifs), scanographie [utilisation de l'ordinateur]), on utilise à présent les ultrasons (échographie) et les champs magnétiques (imagerie par résonance magnétique, ou I.R.M. [→ résonance]). Le PET-scan, ou caméra à émission de positrons, permet d'étudier le fonctionnement du cerveau, en évaluant très précisément les débits sanguins dans les différentes régions. C'est avant tout un outil de recherche, destiné à établir progressivement une carte anatomique de plus en plus précise des zones du cerveau impliquées aussi bien dans nos actes volontaires que dans nos émotions.

MÉTÉOROLOGIE

Les images fournies par les satellites d'observation de la Terre font appel à des capteurs à radiomètres capables d'enregistrer les ondes électromagnétiques réfléchies (dans le visible) ou émises (dans l'infrarouge) par la surface terrestre et les nuages.