En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

hélicoptère

Hélicoptère Super-Puma 332
Hélicoptère Super-Puma 332

Giravion dont la ou les voilures tournantes assurent la sustentation et la translation lors du vol.

La sustentation d'un hélicoptère est assurée par un ou plusieurs rotors, entraînés le plus souvent mécaniquement. Cet entraînement provoque l'apparition d'un couple qui tend à faire tourner le fuselage en sens inverse de celui du rotor ; d'où la présence, à l'arrière, d'une petite hélice, dite anticouple, utilisée également pour piloter l'hélicoptère en direction. Le ou les rotors sustentateurs comprennent un moyeu doté d'articulations qui permettent à chaque pale de prendre une position optimale et au pilote de faire varier à volonté l'incidence des pales ; le décollage s'effectue lorsqu'on augmente cette incidence (« pas collectif »). Les évolutions s'obtiennent en faisant varier l'incidence de chaque pale en fonction de sa position sur le cercle balayé (« pas cyclique »). L'hélicoptère constitue un moyen de transport idéal pour les liaisons de point à point, la desserte des plates-formes pétrolières en mer, le transport rapide des blessés, le soulèvement des charges (« grue volante ») et la surveillance des côtes.

MILITAIRE

Depuis 1945, les missions militaires des hélicoptères se sont considérablement diversifiées. Ainsi sont apparus : l'hélicoptère léger de liaison et d'observation, l'hélicoptère lourd de transport, d'évacuation sanitaire ou de soutien logistique et l'hélicoptère de combat (mitrailleuses, lance-grenades, missiles) portant des détachements d'intervention dits héliportés. Cet emploi, inauguré par les Français en Algérie (1954-1962), a été développé par les Américains au Viêt Nam avec, outre l'héliportage d'assaut, l'engagement combiné d'appareils tactiques et logistiques et d'appareils légers de reconnaissance à basse altitude. L'hélicoptère est aussi utilisé dans les forces navales, notamment dans la lutte anti-sous-marine. Depuis le milieu des années 1970, le développement des forces héliportées a suivi deux directions principales : une arme défensive capable de s'opposer à une attaque massive de forces terrestres blindées ; une arme offensive permettant d'établir en quelques heures, à l'intérieur du dispositif adverse, des têtes de pont et des bases de ravitaillement destinées à appuyer l'action des unités terrestres engagées. En conséquence, l'autonomie, la capacité de transport et d'armement et la vision nocturne ont été développées.