En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

hybride trois voies

Produit de croisement entre un hybride simple (femelle) et une lignée pure (mâle).

AGRICULTURE

En agriculture et dans l'élevage, le croisement entre deux espèces proches ou entre deux variétés d'une même espèce (hybridation) est un moyen de réunir chez un même individu les caractéristiques favorables des parents. Il en résulte souvent une « vigueur hybride » (hétérosis), bien que l'hybride soit souvent stérile.

En matière d'élevage, les hybrides qui ont la plus grande importance économique sont les hybrides entre taurins et zébus ; ceux-ci, normalement fertiles, ont permis la création de véritables « races hybrides ». Ces animaux jouent un rôle considérable dans l'amélioration des productions bovines des pays chauds. D'autres exemples d'hybridation peuvent être donnés chez les équidés (le mulet, produit de l'accouplement du baudet et de la jument) ou chez les canards (le mulard, produit de l'accouplement du canard de Barbarie et de la cane commune).

Le croisement de plantes de génotypes distincts conduit la plupart du temps à des descendants présentant un effet d'hétérosis. Ce phénomène est beaucoup plus net chez les plantes à fécondation croisée (maïs, tournesol, betterave…) que chez les plantes s'autofécondant naturellement (blé, orge, soja, haricot…).