En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

huile de palme

Palmier
Palmier

Graisse végétale obtenue par pression à chaud à partir de la pulpe du fruit du palmier à huile.

Originaire d’Afrique de l’Ouest l’huile de palme est aujourd’hui produite à 85 % en Indonésie et Malaisie. Avec 42 millions de tonnes chaque année, elle est la graisse végétale (de consistance solide à l’état naturel) la plus utilisée dans le monde, devant les huiles de soja et de colza. Elle est présente dans un produit alimentaire sur deux, souvent sous la dénomination « huile végétale » ou « matière grasse végétale ». Le reste de la production est utilisé pour la fabrication de savons et de détergents, de cosmétiques, dans les industries textiles et du métal, mais aussi dans de nombreux produits industriels.

La richesse de l’huile de palme en acides gras saturés (45 à 50 %) en fait un facteur de risque d’hypercholestérolémie et de maladies cardiovasculaires lorsqu’elle est consommée en abondance. Or chaque français en absorbe sans le savoir près de 2 kg par an. Mais elle est également très riche en carotènes (provitamine A) et trouve naturellement sa place dans l’alimentation traditionnelle africaine ou asiatique.

Diverses organisations ont alerté l’opinion sur les effets néfastes de la culture intensive du palmier à huile sur l’environnement (déforestation, perte de biodiversité, menace sur l’habitat de l’orang-outan) et sur le climat (effet de serre). Malgré son faible coût de production, de nombreux fabricants et distributeurs ont déjà renoncé à utiliser l’huile de palme, ou ont annoncé leur décision de se tourner dès que possible vers une huile issue du développement durable.