En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

homonymie

(latin homonumia, du grec homônumia)

Caractère des mots homonymes.

Les mots homonymes peuvent avoir la même orthographe (homographes) ou la même prononciation (homophones). L'ambiguïté graphique ou phonique qu'ils peuvent entraîner est levée soit par le recours au contexte, soit par le recours à la prononciation (pour les homographes) ou à la graphie (pour les homophones). À l'époque classique, on a accordé une grande importance à la distinction par l'écriture des homophones : c'est alors qu'on a spécialisé, malgré leur identité d'origine, les orthographes de dessein et dessin (de l'ancien français « desseigner »), de compte et conte (du latin computare).

Il est souvent délicat de faire le départ entre l'homonymie et la polysémie, l'une et l'autre ayant en commun l'expression de plusieurs signifiés par un même signifiant. La tradition lexicographique veut qu'on appelle homonymes les homophones d'étymologie différente. Ce critère a été contesté par la linguistique structurale, car il repose sur des connaissances historiques qui, outre le fait qu'elles peuvent être remises en question, ne sont généralement pas connues du sujet parlant. Les solutions adoptées varient donc selon les dictionnaires, les uns s'en tenant au critère historique, d'autres faisant intervenir des critères sémantiques et/ou dérivationnels.