En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Société de géographie de Paris

Société de géographie française.

Elle est la plus importante et la plus ancienne des sociétés de géographie du monde, fondée en 1821 par Jomard, Barbié du Bocage, Malte-Brun, Langlès et Walckenaer. En 1822 commence la publication du Bulletin, qui, fusionnant avec les Comptes rendus des séances de la Société de géographie (publication indépendante de 1882 à 1899), devient, en 1900, La Géographie, Bulletin de la Société de géographie et continue de paraître jusqu'en 1939. En 1829, René Caillié reçoit la première haute récompense instituée par la Société, après la communication de son journal de voyage. Des prix et des médailles d'or sont désormais décernés tous les ans aux voyageurs français ou étrangers. En 1866, la Société prend l'initiative de patronner des explorations en organisant l'expédition du Mékong de Doudart de Lagrée et de Francis Garnier. Dès lors, elle va suivre, encourager et soutenir les efforts des voyageurs, tout particulièrement dans la découverte de l'Afrique. Elle oriente leurs recherches, publie les résultats de leur voyage et vulgarise leurs travaux (Duveyrier, Brazza, Dutreuil de Rhins, etc.). Bien souvent, c'est elle qui joue le rôle de commanditaire de grandes entreprises, comme la mission Foureau-Lamy en 1898, prenant ainsi une part importante à la construction de l'Empire colonial français.

La Société de géographie de Paris, dont les activités ont été notablement réduites du fait de la Seconde Guerre mondiale, a dû cesser, en 1939, la publication de son Bulletin, remplacé, en 1947, par Acta geographica. En 2001, cette revue reprend son nom du début du xxe s., La Géographie. Sa bibliothèque, l'une des plus riches collections d'ouvrages géographiques du monde (425 000 volumes, 60 000 cartes, etc.), a été transférée, en 1942, à la Bibliothèque nationale.