En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

gypse

Gypse saccharoïde
Gypse saccharoïde

Sulfate hydraté naturel de calcium monoclinique, de faible dureté, usuellement appelé pierre à plâtre. (Il se présente sous des aspects divers [gypse fer de lance, gypse saccharoïde, albâtre gypseux]. C'est un constituant essentiel des évaporites. En le chauffant, il produit le plâtre par déshydratation partielle ; il sert aussi d'ajout au clinker pour ciment.)

Le gypse, dont la formule est CaSO4,2H2O, le poids spécifique 2,31 à 2,33, la dureté 1,5 à 2, se présente en masses compactes et grenues, comme l'albâtre gypseux et le gypse saccharoïde, et en cristaux. Le gypse cristallise dans le système monoclinique; il présente un clivage très facile, parallèle au plan de symétrie. Les macles sont très communes ; c'est la macle de deux cristaux lenticulaires qui produit la variété connue sous le nom de fer de lance ; sa couleur est blanche, parfois jaunâtre ou grise. Dans les grands dépôts salins, le gypse apparaît immédiatement au-dessus du carbonate de calcium ou de la dolomie et sous le chlorure sodique et les sels de potassium ou de magnésium.

Le gypse sert à la fabrication du plâtre et comme ajout au clinker pour ciment. Il est utilisé en agriculture comme engrais apportant du calcium et du soufre.

D'importants gisements de gypse sont présents dans la région parisienne (à Bessancourt, Cormeilles et Taverny, dans le Val-d'Oise; à Livry et à Vaujours en Seine-Saint-Denis; à Penchard en Seine-et-Marne). Le plâtre, obtenu par cuisson contrôlée, fait l'objet d'une importante industrie de préfabrication, outre les emplois traditionnels qui ont assuré au plâtre de Paris une renommée mondiale.