En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

garrigue

(ancien provençal garriga, du préceltique *carra, pierre)

Formation végétale secondaire méditerranéenne des sols calcaires, constituée de chênes kermès, d'arbustes aux feuilles persistantes et coriaces (ciste, arbousier, lentisque, myrte, lavande, thym) et de quelques herbes annuelles.

La garrigue est une forme de dégradation commune aux forêts climaciques sempervirentes de chênes verts et de chênes-lièges, sur sol calcaire. Sous un climat trop sec en été, le feu et l'abus de pâture entraînent une destruction de la forêt, et l'évolution régressive conduisant à la garrigue n'est interrompue que rarement. Les éléments caractéristiques de la garrigue au point de vue floristique sont le chêne kermès, ou garrus (Quercus coccifera), petit arbre de 2 m de haut, qui est l'élément dominant de cette formation végétale, et divers arbustes et sous-arbrisseaux héliophiles, à feuillage persistant et coriace : ciste, arbousier, lentisque, myrte, phillyrea, lavande, romarin, etc. La garrigue est plus dense et plus épineuse sur sol compact, plus aérée sur sol meuble ou marneux ; elle peut se dégrader à son tour en pelouse à graminées xérophiles (brachypode).