En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

galactique

(grec galaktikos)

Relatif à la Galaxie ou à une galaxie.

La dynamique galactique est l'étude des mouvements dans la Galaxie, de leur relation avec la masse totale de celle-ci, et avec la distribution spatiale de ses différentes composantes. Les étoiles et les diverses composantes du milieu interstellaire qui forment notre galaxie sont animées d'un mouvement de rotation, mais cet ensemble ne tourne pas comme un corps solide. Ce phénomène est appelé la rotation différentielle. Cependant ce mouvement de rotation n'explique pas la présence des bras spiraux, qui semblent être un phénomène stable. Ceux-ci s'expliquent par des ondes de densité provoquant la concentration de gaz, de poussières et d'étoiles jeunes.

Si le Soleil se déplace sur une orbite presque circulaire et met environ 240 millions d'années à effectuer un tour complet de la Galaxie, les étoiles plus proches du centre galactique que le Soleil accomplissent cette rotation en un temps beaucoup plus court. En revanche, les étoiles du halo forment un système presque sphéroïdal dont la vitesse de rotation est quasi nulle.

La vitesse de rotation d'une étoile située à une certaine distance du centre galactique, dans le plan galactique, dépend de la distribution des masses dans la Galaxie (étoiles, gaz, poussières et autres particules). La masse totale de la Galaxie est ainsi estimée à environ 250 milliards de masses solaires, mais l'ensemble des objets observés dans les différentes longueurs d'onde utilisées en astronomie (des rayons gamma aux ondes radio) ne suffit pas à expliquer la variation de la vitesse de rotation en fonction de la distance au centre galactique.

Il est possible d'expliquer ce désaccord par l'existence d'une masse cachée, sous forme d'un halo sombre, en quantité supérieure à la masse observée (matière noire).