En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

fougère

(latin populaire *filicaria, du bas latin filix, -icis)

Fougère
Fougère

Plante vasculaire sans fleurs ni graines, portant à la face inférieure des feuilles des organes sporifères, ou sporanges. (Ordre des filicales, classe des filicinées.)

BOTANIQUE

Les fougères (9 000 espèces) forment le groupe des filicophytes au sein de celui des ptéridophytes, plantes vasculaires primitives, dont elles rassemblent plus de 80 % des espèces. Les fougères sont essentiellement des plantes terrestres mais certaines sont aquatiques, et d'autres sont épiphytes (elles se servent des autres végétaux comme support).

Près de 6 000 espèces vivent dans les régions chaudes, mais les fougères sont capables, sous un climat tempéré, de coloniser des milieux humides et ombragés. Certaines espèces, telle la fougère aigle, apprécient les zones ensoleillées.

Anatomie

Une fougère est généralement formée d'une tige souterraine, ou rhizome, garnie de racines et portant de grandes feuilles, les frondes. Ces dernières sont enroulées en crosse quand elles sont jeunes et peuvent grandir durant des années. Elles sont, selon les cas, stériles ou fertiles. Toutes les fougères des régions tempérées sont de type herbacé, mais il en existe dans les régions tropicales qui croissent jusqu'à atteindre les dimensions d'un arbre.

Diversité

Chez les ophioglosses ou « langues de serpent », bien représentées dans les régions tropicales, mais également présentes en Europe, les jeunes feuilles ne sont pas enroulées en crosse mais protégées par des écailles. Chaque fronde présente deux lobes : un lobe stérile, large et en forme de lame de sagaie, et un lobe fertile en épi allongé et pointu.

Les marattiales sont de grandes fougères des régions chaudes dont certaines espèces sont cultivées comme plantes d'ornement.

Chez les osmondes, l'appareil végétatif est formé d'une tige dure très courte, dressée ou souterraine, portant un bouquet de grandes frondes découpées.

Les fougères proprement dites se caractérisent par la morphologie des organes producteurs de spores (sporanges) dont la paroi, mince, est formée d'une seule couche de cellules. Avec 8 700 espèces, elles représentent à elles seules près de 80 % des espèces de ptéridophytes. Elles sont réparties en trois groupes : les filicales, d'une part, qui sont les fougères typiques, les marsiléales et les salvinales, d'autre part, qui sont des fougères aquatiques que l'on regroupe souvent sous le nom d'hydrofilicales.

On identifie généralement 9 familles au sein des filicales, dont celle des polypodiacées, qui comprend 5 000 espèces du monde entier, telles que la fougère aigle, le polypode vulgaire ou la scolopendre (genre Asplenium). Les huit autres familles sont surtout répandues dans les régions tropicales ; deux d'entre elles comportent des fougères arborescentes, aussi hautes que des arbres.

PALÉONTOLOGIE

Les empreintes de « feuilles de fougères » fossiles peuvent, jusqu'à la fin du jurassique, provenir aussi bien de ptéridospermes (premières plantes à graines) que de vraies fougères.