En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

flavonoïde

Composé très répandu à l'état naturel appartenant à la famille des polyphénols ; sa fonction principale est la coloration des végétaux.

On regroupe sous ce nom un très grand nombre de composés naturels du groupe des polyphénols possédant un squelette de base à quinze atomes de carbone constitué de deux cycles en C6 reliés par une chaîne en C3. Ces diverses substances se rencontrent à la fois sous la forme libre ou sous la forme de glycosides.

Structuralement, les flavonoïdes se répartissent en une quinzaine de familles de composés, dont les plus importantes sont les flavones (6-phénylphénopyrone), les flavonols, les flavanonnes, les flavannonols, les isoflavones, les isoflavannones, les chalcones, les aurones, et les anthocyanes. Leur biosynthèse se fait à partir d'un précurseur commun, la 4,2',4',6'-tétrahydroxychalcone. Par l'action d'enzymes, cette chalcone est métabolisée en différentes classes de flavonoïdes : flavanone, aurone (jaune), 2,3-dihydroflavonol ou flavanonol, flavone (ivoire), anthocyanidine (rouge-bleu), flavonol (jaune), catéchine…

Leur fonction principale semble être de contribuer (avec la chlorophylle, les caroténoïdes et des bétalaïnes) à la pigmentation des végétaux, notamment celle des fleurs, même si leur action dans ce domaine est parfois masquée par leur présence sous la forme leuco (blanc).

Les flavonoïdes sont présents dans tous les végétaux supérieurs vascularisés, où ils peuvent être localisés dans les divers organes : racines, tiges, feuilles, fleurs, pollens, fruits, graines, bois…, bien que certains flavonoïdes sont plus spécifiques de tissus particuliers. Ainsi, tandis que les anthocyanes sont plutôt localisées dans les parties externes des fruits, fleurs et feuilles, les chalcones se retrouvent plus fréquemment dans les pétales des fleurs.

Les flavonoïdes exercent également une action importante dans le contrôle de la croissance et du développement des plantes, par exemple en interagissant avec les diverses hormones végétales de croissance. Certains d'entre eux jouent également un rôle de phytoalexines, c'est-à-dire de métabolites que la plante synthétise en grande quantité pour lutter contre une infection (par exemple causée par des champignons ou par des bactéries).

Beaucoup de flavonoïdes sont en effet de bons antioxydants, capables de protéger les végétaux contre les effets néfastes des radicaux libres oxygénés. D'autres sont de bons inhibiteurs d'enzymes. On a également signalé pour certains des propriétés antiseptiques ou anti-inflammatoires. C'est pourquoi on trouve des quantités importantes de flavonoïdes, par exemple de la chrysine, de la quercétine, de la galangine, dans la propolis des abeilles. Ces insectes mettent ainsi instinctivement en œuvre les propriétés antifongiques et antibactériennes des polyphénols pour aseptiser leur ruche et en colmater les fentes.

Dans le domaine appliqué, certains flavonoïdes sont utilisés comme antioxydants pour la conservation des huiles comestibles, ou, en cosmétologie, dans les shampooings colorants. Ces propriétés antioxydantes des flavonoïdes sont également aujourd'hui largement étudiées dans le domaine médical où on leur reconnaît des actions antiulcérantes et anti-inflammatoires. Le flavonoïde quercetin est ainsi utilisé dans le traitement des manifestations inflammatoires et des dèmes. Par ailleurs, certaines études semblent montrer qu'en s'opposant aux processus de formation des plaques athéromateuses dans les artères, les proanthocyanidols présents dans le vin rouge pourraient avoir une action protectrice contre l'infarctus du myocarde. Extraits des écorces de différents Citrus, les citroflavonoïdes (ensemble de composés flavoniques à action vitaminique P) ont des propriétés recherchées pour augmenter la tonicité veineuse, et sont utilisés dans le traitement des varices et de l'insuffisance veineuse ; etc.