En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

fièvre catarrhale

Maladie virale des ruminants, non contagieuse, transmise par des insectes piqueurs, et qui se manifeste notamment par une cyanose de la langue.

La fièvre catarrhale, également appelée maladie de la langue bleue, ne touche que les ruminants domestiques (ovins, bovins, caprins) ou sauvages et n'affecte pas l'homme. Elle est transmise presque exclusivement par l'intermédiaire de moucherons piqueurs du genre culicoïdes (C. imicola est le principal vecteur). 24sérotypes viraux différents sont répertoriés dans le monde en 2008. Jusqu'en 1998, la fièvre catarrhale était considérée comme une maladie exotique avec une répartition tropicale. Elle a alors fait son apparition au sud de l'Europe (Grèce, Italie, Espagne, Corse), où plusieurs sérotypes ont été identifiés, Un nouveau sérotype, le sérotype 8, est apparu en 2006 dans le nord de l'Europe (Allemagne, Belgique, Pays-Bas et France continentale) et s'est largement répandu l'année suivante sur le territoire de l'Union européenne. L'année 2007 a vu également l'apparition du sérotype 1 en France continentale. Cette épizootie se distingue par le fait qu'elle atteint largement les bovins, alors que ceux-ci étaient habituellement résistants à la maladie. Les signes cliniques observés sont des œdèmes et des ulcérations buccales ou nasales, des boiteries, un œdème et un érythème des mamelles. La prophylaxie là où sévit la maladie comprend la délimitation de zones réglementées pour limiter la circulation du virus ; des mesures de surveillance clinique, sérologique et entomologique dans les zones réglementées ; et des mesures sanitaires et vaccinales.