En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

escarpement

(de escarpé)

État de ce qui est en pente abrupte ; versant en pente abrupte d'une montagne.

Selon la nature des rapports que de tels talus topographiques entretiennent avec la structure, trois types d'escarpements de faille doivent être distingués. Un escarpement de faille originel est la traduction directe dans le relief du jeu relatif de deux blocs. Au contraire, un escarpement de ligne de faille est une forme dérivée due au travail de l'érosion différentielle, la faille correspondant à un plan de contact entre des roches inégalement résistantes. Diverses combinaisons sont possibles : le plus souvent, une telle forme structurale résulte d'une reprise d'érosion à partir d'une surface d'aplanissement responsable du nivellement de l'escarpement originel ; si les roches les plus tendres se situent du côté du bloc soulevé, leur déblaiement entraînera l'apparition d'un escarpement de ligne de faille rajeuni inverse ; dans le cas contraire, le talus aura même regard que la faille et sera défini comme un escarpement rajeuni direct. L'intervention de l'érosion différentielle favorise également le dégagement des plans de faille contre lesquels se sont appliqués les sédiments contenus dans un fossé d'effondrement : l'escarpement de ligne de faille qui est engendré par le déblaiement de sédiments syntectoniques est dit révélé ; si la fossilisation est postérieure au jeu de la faille, on a affaire à un escarpement exhumé. Quant aux escarpements de faille composites, ils associent, dans leur profil, une partie originelle liée directement à la tectonique et une partie due à l'érosion différentielle.