En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

erreur absolue

Différence entre le résultat de la mesure d'une grandeur et la valeur exacte de cette grandeur, par opposition à l'erreur relative, rapport de l'erreur absolue à la valeur de la grandeur elle-même.

MÉTROLOGIE

Dans la détermination précise d'une grandeur, on cherche à effectuer le plus grand nombre possible d'observations. Entre tous les résultats obtenus, on choisit une valeur que l'on considère comme la meilleure que l'on puisse en déduire. On appelle alors écart résiduel ou résidu du résultat de l'une des observations son écart par rapport à la valeur adoptée. La meilleure valeur à choisir est celle qui annule la somme des écarts résiduels pris avec leur signe : c'est la valeur moyenne, qui rend en même temps minimale la somme des carrés des écarts résiduels. Les erreurs systématiques, inévitables, se reproduisent semblables à elles-mêmes dans le même sens. Les erreurs aléatoires, que la répétition des observations permet d'éliminer, agissent au hasard. La dispersion des résultats d'une mesure, caractérisée par l'écart type, permet d'apprécier la précision de la mesure ; c'est la racine carrée de la somme des carrés des écarts résiduels, divisée par (n − 1) si n est le nombre des mesures. La méthode dite « des moindres carrés », consistant à minimiser la somme des carrés des écarts de toutes les valeurs mesurées avec les valeurs calculées, est utilisée lorsque la mesure d'une grandeur est indissociable de celle d'une autre grandeur influençant cette mesure.