En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

enclosure

(anglais enclosure)

En Angleterre, clôture des champs, qui s'est accompagnée du passage d'une forme communautaire à une forme individualiste d'économie agraire.

La crise de la société rurale

En Angleterre, la paysannerie entre en déclin à la fin du Moyen Âge. Le phénomène est accentué par la disparition du servage et par la crise démographique du xve s., à la fin duquel les terres commencent à être converties en pâtures. La communauté paysanne est disloquée et les seigneurs empiètent sur les communaux. Le développement des villes et de l'industrie drapière accélère l'évolution. La substitution du pâturage à moutons, clos, aux champs labourés, ouverts, fait perdre leur gagne-pain à de nombreux paysans pauvres et provoque, avec une crise sociale, une vive opposition. Élisabeth Ire, inquiète, fait publier, en 1598, un édit interdisant toute nouvelle « enclosure » ; l'évolution s'en trouve freinée mais non arrêtée.

Le renouveau du mouvement

Après le ralentissement relatif du xviie s., une nouvelle phase, décisive, de la révolution agraire s'ouvre au xviiie s. Les succès du capitalisme et les progrès de l'agronomie entraînent les campagnes vers une nouvelle organisation individuelle, stimulée par de généreux investissements. Après les prairies, ce sont les labours qui s'entourent de clôtures pour être soustraits à la vaine pâture. La révolution industrielle, qui commence à la fin du xviiie s., en drainant vers les villes la population rurale (qui y formera le prolétariat de l'ère industrielle) et en multipliant la consommation, active cette évolution, achevée au début du xixe s.