En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

duel

(latin duellum, forme ancienne de bellum, guerre)

Combat singulier entre deux adversaires, dont l'un a demandé à l'autre réparation d'une offense par les armes, qui sont assistés chacun de deux témoins.

Destinés à vider les querelles d'honneur, les duels se multiplièrent en France à partir du xve s., décimant la noblesse. À l'épée, au fleuret ou au pistolet, ils furent pratiqués jusqu'au xxe s., en dépit de leur interdiction par l'Église sous peine d'excommunication (concile de Trente, 1545) et par l'État (ordonnance de Moulins [1566], édits d'Henri IV [1602, 1609], de Louis XIII [1626], de Louis XIV [1679], de Louis XV [1723], etc.), qui prononça contre les duellistes les peines les plus rigoureuses (emprisonnement, bannissement, peine de mort).

Le Code pénal de 1810 ne l'ayant pas incriminé, la Cour de cassation décida d'appliquer aux duellistes la peine de l'assassinat, qui est aussi celle de la tentative d'assassinat lorsque le duel a été convenu à mort ; au cas contraire, celle des coups et blessures volontaires.