En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

doge

(vénitien doge, duc, du latin dux, ducis, chef)

Titien, Portrait du doge Francesco Venier
Titien, Portrait du doge Francesco Venier

Chef élu de la République de Venise ou de la République de Gênes.

Héritier du duc byzantin de Venise du viie s., le doge fut d'abord élu à vie par le peuple, au nom duquel il exerçait un pouvoir patriarcal presque absolu jusqu'au xiie s. Son autorité fut dès lors réduite par l'aristocratie, qui confia son élection à 40 électeurs nobles issus du Grand Conseil (1172). Contraint de prêter serment à Venise, devant les assemblées et le clergé, il présidait la Seigneurie et le Collège mais perdit la réalité du pouvoir au profit des conseils, sans lesquels il ne pouvait agir, surtout après l'échec de la conjuration antinobiliaire de Marino Falier (1354-1355). La fonction de doge disparut en 1797 après la chute de la République de Venise. À Gênes, le titre de doge fut porté à partir de 1339 par le premier magistrat de la ville. Il fut aboli lors de l'érection de Gênes en république Ligurienne (1797).