En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

diplomatie

Action et manière de représenter son pays auprès d'une nation étrangère et dans les négociations internationales.

Les Grecs et les Romains pratiquaient l'envoi d'ambassadeurs chargés de négocier les conditions d'une reddition ou d'un accord de paix. L'immunité du négociateur était un principe connu, mais non toujours respecté. La diplomatie au sens moderne apparaît au xve s. en Italie avec l'établissement d'ambassades permanentes entre Milan et Gênes, puis entre Venise et le Grand Turc à Istanbul. Le développement des relations internationales a poussé les grands pays à envoyer des ambassadeurs auprès de tous les États, cependant que les relations diplomatiques entre petits pays ne sont pas automatiques. Les grands organismes internationaux sont également entourés de missions diplomatiques permanentes des pays membres.

L'ambassadeur est accrédité par le pays d'accueil pour y représenter son pays et son gouvernement. Il transmet à son ministre le fruit de ses observations, les messages dont il est chargé et fait connaître, selon des procédures graduées, des plus officielles aux plus informelles, la position de son gouvernement auprès du pays d'accueil. Il prépare les accords que les deux pays auront à conclure, soit entre eux, soit dans un cadre plus large. L'ambassadeur est aussi devenu le chef d'une organisation qui va de 3 fonctionnaires à 300, voire plus, selon l'importance du poste. Outre le service politique et le service consulaire qui s'occupe des questions concernant les ressortissants, un service économique et commercial et un service culturel étoffés se rencontrent partout ; attachés militaires et conseillers financiers sont moins répandus.

La carrière de diplomate s'est tardivement vue soumise aux règles de la fonction publique, avec une forte exception : les chefs d'État se réservent le droit de confier des fonctions d'ambassadeur à des personnalités choisies en dehors des corps de hauts fonctionnaires des Affaires étrangères.