En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

dictature du prolétariat

Pour les marxistes, période de transition qui suit la révolution socialiste et qui, caractérisée par la substitution à l'État bourgeois d'un État où le prolétariat exerce seul le pouvoir, doit permettre le passage à une société où l'État et les classes sont abolis.

La dictature du prolétariat

La première mention du concept de dictature du prolétariat remonte au 5 mars 1852 : dans une lettre, Karl Marx en parle comme du régime politique de transition vers une société sans classes. Quatre ans auparavant, dans le Manifeste du parti communiste, Marx et Engels avaient affirmé que le prolétariat ne pourrait s'organiser en classe dominante « sans attenter despotiquement au droit de propriété et aux rapports de production bourgeois ». Mais il faut attendre la Critique du programme du parti ouvrier allemand ou Critique du programme de Gotha, parue en 1875, pour voir apparaître publiquement sous la plume de Marx l'expression de « dictature du prolétariat » et sa définition : « Entre la société capitaliste et la société communiste, se situe la période de transformation révolutionnaire de l'une en l'autre. À cette période correspond également une phase de transition politique, où l'État ne saurait être autre chose que la dictature révolutionnaire du prolétariat » (souligné par Marx).

L'événement qui détermina sans doute Marx à faire sortir l'expression de sa confidentialité est la Commune de Paris, dans laquelle il vit la confirmation de la justesse de sa pensée : sans organisation dictatoriale, le passage entre société bourgeoise et société communiste est voué à l'échec, et toute tentative sera, à l'instar de la Commune, noyée dans le sang par la bourgeoisie.

Le concept sera repris par Lénine, qui déclare dans ses Lettres de loin, en avril 1917, que la « dictature démocratique révolutionnaire du prolétariat et de la paysannerie est déjà réalisée ». Il s'agit dorénavant pour lui de provoquer la scission entre les éléments prolétariens et les autres, pour établir la dictature du prolétariat. Sa réalisation concrète se confond avec la révolution russe d'octobre 1917 et l'histoire de l'Union soviétique. Le débat reste cependant ouvert sur les interprétations différentes qu'en donnèrent Lénine, Trotski, Staline, ou encore Rosa Luxemburg, entre autres.