En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

diamagnétisme

Pierre et Marie Curie
Pierre et Marie Curie

Propriété des substances qui, soumises à un champ magnétique uniforme, acquièrent une aimantation dans le sens opposé au champ appliqué.

En 1895, Pierre Curie expose dans sa thèse que le diamagnétisme est indépendant de la température, que la susceptibilité paramagnétique est inversement proportionnelle à la température absolue (loi de Curie) et qu’au-dessus d'une certaine température ou point de Curie, une substance ferromagnétique perd son aimantation et se transforme en substance paramagnétique.

En présence d'un champ magnétique extérieur, les corps diamagnétiques s'aimantent très faiblement dans le sens contraire du champ magnétique. C’est le cas de la plupart des éléments non métalliques, de l'or et de l'argent. Lorsque le champ s'annule, toute aimantation disparaît.

Pour en savoir plus, voir les articles magnétisme, magnétite.