En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

dessin à la pierre noire

Paris Bordone, Adam et Ève debout
Paris Bordone, Adam et Ève debout

La pierre noire, appelée également « pierre d'Italie », est un schiste qui laisse une marque indélébile, dont le ton va du noir au gris.

Les dessinateurs ne commencent à l'utiliser couramment que vers la fin du xve s., bien qu'elle soit connue depuis longtemps. Son emploi contribue à libérer les artistes du dessin minutieux à la pointe de métal, et permet un tracé beaucoup plus ample. Elle supplante bientôt cette dernière, et, comme elle convient particulièrement bien aux recherches de volume et de modelé, les artistes, notamment les Italiens du xvie s. (Michel-Ange, Raphaël, Carrache), en tirent de remarquables dessins anatomiques.

La pierre noire et la sanguine associées constituent la technique dite « aux deux crayons ». L'utilisation combinée des pierres noire, rouge et blanche est le dessin « aux trois crayons ».