En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

delphinidé

Dauphin
Dauphin

Cétacé à dents (odontocète), à évent unique en croissant, tel que les dauphins, les globicéphales et l'orque et épaulards. (Les delphinidés forment une famille.)

1. Classification

famille : delphinidés
sous-ordre : odontocètes
ordre : cétacés
infra-classe : euthériens
sous-classe : thériens
classe : mammifères
sous-embranchement : vertébrés
embranchement : chordés

2. Mode de vie et caractéristiques anatomiques

La famille des delphinidés rassemble des cétacés marins cosmopolites : on les trouve dans tous les océans et les mers du monde. La sotalie de l’Amazone (Sotalia fluviatis), qui se rencontre dans l’Amazone, constitue la seule exception à ce mode de vie marin (en effet les quelques autres espèces de dauphins d’eau douce n’appartiennent pas à la famille des delphinidés mais à celle des platanistidés).

Les delphinidés ont pour caractéristique anatomique commune la fusion des deux premières vertèbres cervicales, qui limite les mouvements de leur tête. Ce sont des cétacés à dents (odontocètes), par opposition aux cétacés à fanons (mysticètes) que sont les baleines  : leur museau porte un rostre (bec) plus ou moins long garni de nombreuses dents coniques et pointues (de 50 à 200 selon l’espèce) qui servent à saisir les proies – mais non à mastiquer. Ils se nourrissent de poissons variés et de mollusques céphalopodes (seiches, calmars, pieuvres) ; l’orque attaque quand à elle également des oiseaux (mouettes, goélands, manchots) et des mammifères (phoques, otaries) marins.

3. Les différentes espèces

La famille des delphinidés comprend 36 espèces regroupées en 17 genres (source ITIS, Intregrated Taxonomic Information System). Ce sont les dauphins [faune] (genres principaux : Delphinus, Stenella, Lagenorhynchus, Steno ; entre 1,40 m et 4 m de long), les globicéphales (genre Globicephala, jusqu’à 7,50 m pour le mâle du globicéphale noir, Globicephala melas), la fausse-orque ou pseudorque (Pseudorca crassidens, jusqu’à 6 m pour le mâle) et l’orque [faune] (Orcinus orca, jusqu’à 9 m pour le mâle).

3.1 Dauphin souffleur (Tursiops truncatus)

Aussi appelé grand dauphin ou tursiops, le dauphin souffleur est le plus connu de tous les dauphins parce qu'il se rencontre un peu partout près des côtes et en pleine mer. Il doit son nom au bruit caractéristique que produit l'air expulsé par l'évent lorsqu'il respire. Le dauphin souffleur évolue dans les eaux côtières de nombreux pays et son adaptation étonnante à la vie en captivité a grandement facilité son étude.

L'espèce existe sous deux formes, ou écotypes : une forme côtière et une forme océanique. Les premiers sont plus grands et plus clairs que les seconds.

Pour en savoir plus, voir l'article dauphin [faune].

3.2. Les autres dauphins

3.2.1. Les petits delphinidés

Cephalorhynchus hectori (parfois appelé dauphin de Hector)

1,20 à 1,40 m ; 40 à 50 kg ; gorge et ventre blancs, nageoire dorsale très arrondie, pas de bec.

Côtes ; Nouvelle-Zélande.

Alimentation : crustacés, petits poissons, céphalopodes, mollusques.

Statut : classé par l’UICN (Union mondiale pour la nature) dans la catégorie « en danger » en 2010.

Dauphin de Commerson (Cephalorhynchus commersonii)

1,70 m max. ; 45 à 60 kg ; large bande blanche, nageoires arrondies.

Côtes ; Argentine, Brésil, Chili, Terre de Feu, îles Falkland, îles Kerguelen.

Alimentation : krill, crabes, petits poissons (sardine, anchois), céphalopodes.

Cephalorhynchus eutropia (parfois appelé céphalorhynque noir)

1,60 m ; 50 kg ; tache blanche limitée au ventre, nageoires arrondies.

Côtes ; Argentine, Chili.

Alimentation : inconnue.

Statut : classé par l’UICN dans la catégorie « quasi menacé » en 2010.

Cephalorhynchus heavisidii (parfois appelé dauphin de Heaviside)

Tache blanche ventrale y compris sur les flancs, nageoire dorsale triangulaire.

Côtes ; ouest de l'Afrique du Sud, Namibie.

Alimentation : poissons, céphalopodes.

Dauphin aptère austral (Lissodelphis peronii)

2,30 à 3 m ; noir ; tête, ventre, flancs et nageoires ventrales blancs, pas de nageoire dorsale.

Eaux tempérées et circumpolaires ; hémisphère Sud.

Alimentation : surtout céphalopodes, poissons (mulet).

Dauphin à dos lisse boréal ou dauphin du nord (Lissodelphis borealis)

2,30 à 3 m ; noir, quelques taches blanches (ventre et gorge), pas de nageoire dorsale.

Eaux tempérées et circumpolaires ;Canada, Japon, Mexique, États-Unis, Russie.

Alimentation : céphalopodes, poissons.

Dauphin commun ou dauphin commun à bec court (Delphinus delphis)

1,70 à 2,40 m ; 75 à 85 kg ; ligne latérale et dos noirs, flancs chamoisés, ventre clair.

Eaux tempérées au-dessous de 200 m ; cosmopolite, sauf mers polaires.

Alimentation : poissons (anchois, éperlan, sardine), céphalopodes.

Dauphin tacheté pantropical (Stenella attenuata)

2,20 à 2,50 m ; dos gris foncé, flancs plus clairs, ventre et bout du rostre blancs ; petites taches sur tout le corps.

Eaux tempérées tropicales et subtropicales.

Alimentation : poissons, céphalopodes.

Dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba)

2,70 m ; dos gris bleuté, flancs gris clair, ventre blanc, ligne latérale noire de l'œil à l'anus.

Eaux tropicales et tempérées.

Alimentation : petits poissons, crevettes, céphalopodes.

Dauphin à long bec (Stenella longirostris)

1,80 à 2,10 m ; dos noir, flancs gris foncé, ventre plus clair, nageoire dorsale triangulaire.

Eaux tropicales et subtropicales ; Atlantique, océan Indien, Pacifique.

Alimentation : poissons longs et étroits (anguille), céphalopodes.

Dauphin Clymène (Stenella clymene)

1,80 à 2,10 m ; même couleur que Stenella longirostris, bec plus court, nageoires falciformes.

Atlantique tropical et subtropical.

Alimentation : poissons, céphalopodes.

Lagénorhynque à bec blanc ou dauphin à nez blanc (Lagenorhynchus albirostris)

3,10 m maximum ; noir, court bec et ventre blancs, zones grises (flancs en arrière et sous la nageoire dorsale).

Eaux froides ; Atlantique nord.

Alimentation : céphalopodes, crustacés, poissons (morue, hareng, éperlan).

Lagénorhynque à flancs blancs ou dauphin à flancs blancs (Lagenorhynchus acutus)

2,70 m maximum ; court bec gris-noir, tache jaunâtre ou beige en arrière du corps, flancs clairs.

Eaux pélagiques tempérées ; Atlantique nord.

Alimentation : céphalopodes, crevettes, hareng et autres poissons.

Dauphin à flancs blancs du Pacifique ou dauphin de Gill (Lagenorhynchus obliquidens)

2,30 m ; 150 kg ; court bec noir, nageoire dorsale bicolore, dos et flancs gris foncé avec larges taches plus claires.

Eaux froides et tempérées ; Pacifique nord.

Alimentation : poissons, céphalopodes.

Dauphin obscur ou lagenorhynque obscur (Lagenorhynchus obscurus)

1,50 à 1,70 m ; très court bec noir, nageoire dorsale bicolore, flancs gris avec une grande tache claire située en arrière du corps.

Eaux côtières, eaux froides et tempérées de l'hémisphère Sud, distribution circumpolaire.

Alimentation : anchois, céphalopodes.

Dauphin sablier ou lagenorhynque sablier (Lagenorhynchus cruciger)

1,50 à 1,80 m ; bicolore ; court bec noir ; tache en arrière de l'œil, ventre et flancs blancs.

Eaux froides ; Antarctique.

Alimentation : inconnue.

Dauphin de Peale (Lagenorhynchus australis)

2,30 m max. ; tête, bec, gorge et ventre blancs, flancs argentés, taches plus claires en arrière de l'œil et près de la queue.

Côtes, eaux froides ; Amérique du Sud, îles Falkland.

Alimentation : céphalopodes, poissons.

Dauphin de Fraser (Lagenodelphis hosei)

2,30 à 2,70 m ; 160 à 210 kg ; bec court, petites nageoires, dorsale triangulaire, large bande noire de l'œil à l'anus.

Eaux tropicales.

Alimentation : céphalopodes, crustacés, poissons.

dauphin de Risso (Grampus griseus)

3,60 à 4 m ; corps gris couvert de nombreuses cicatrices, tête arrondie, pas de bec, nageoires noires.

Eaux tropicales et tempérées chaudes.

Alimentation : céphalopodes, parfois des poissons.

Sténo à rostre étroit, ou dauphin à rostre étroit (Steno bredanensis)

2,30 à 2,80 m ; aspect préhistorique, bec étroit, tête allongée, petites taches jaunâtres sur les flancs.

Eaux tropicales et tempérées chaudes.

Alimentation : pieuvres, calamars, poissons.

Dauphin de l'Irrawaddy (Orcaella brevirostris)

2 à 2,50 m ; gris-bleu, tête globuleuse, pas de bec, nageoires aplaties en spatule, nageoire dorsale très en arrière.

Côtes et estuaires ; Indo-Pacifique tropical.

Alimentation : poissons, parfois crustacés.

Statut : classé par l’UICN dans la catégorie « vulnérable » en 2010.

Dauphin d'Électre ou péponocéphale (Peponocephala electra)

2,50 à 2,70 m ; tête ronde presque sans bec, nageoires longues et étroites, dos noir, taches blanches : gorge, lèvres et autour de l'anus.

Eaux tropicales et subtropicales profondes.

Alimentation : céphalopodes, petits poissons.

Orque pygmée (Feresa attenuata)

2,20 à 2,70 m ; sombre, lèvres et tache ventrale blanches, tête ronde sans bec.

Eaux tropicales et subtropicales.

Alimentation : poissons, céphalopodes.

Tucuxi ou sotalie de l'Amazone (Sotalia fluviatilis)

1,40 à 1,90 m ; 36 à 45 kg ; gris, ventre plus clair, bec prononcé, petite nageoire dorsale triangulaire.

Côtes et fleuves ; deux sous-espèces ; une en eau douce dans le bassin de l’Amazone (Sotalia fluviatis fluviatis), l’autre dans les estuaires et le long des côtes atlantiques entre le Brésil et Panamá (Sotalia fluviatis guianensis). Ces deux sous-espèces tendent aujourd’hui à être considérées comme deux espèces distinctes.

Alimentation : poissons, crevettes, crabes, mollusques.

Dauphin à bosse du Pacifique (Sousa chinensis)

2 à 2,80 m ; 285 kg max. ; gris plus ou moins foncé, nageoire dorsale en forme de bosse à la base.

Côtes et estuaires ; Chine, Asie du Sud-est.

Alimentation : poissons (mulet, clupéidés).

Statut : classé par l’UICN dans la catégorie « quasi menacé » en 2010.

Dauphin à bosse de l'Atlantique (Sousa teuszii)

Semblable à Sousa chinensis.

Côtes ; Afrique de l'Ouest.

Alimentation : poissons.

Statut : classé par l’UICN dans la catégorie « vulnérable » en 2010.

3.2.2. Les grands delphinidés

Globicéphale noir (Globicephala melaena)

5,50 à 8,50 m ; 3 à 3,5 t (femelles : 3,80 à 6 m, 1,8 à 2,5 t) ; gris acier ou noir, tache blanche sur la gorge, tête courte massive, presque pas de bec, très longues nageoires.

Eaux tempérées et froides ; tous les océans sauf Pacifique.

Alimentation : céphalopodes, morues.

Globicéphale tropical (Globicephala macrorhynchus)

4 à 4,50 m, 2,5 t (femelles : 3,30 à 4 m, 1,3 t) ; semblable à G. melaena, nageoires beaucoup plus petites.

Eaux tempérées chaudes et tropicales.

Alimentation : céphalopodes.

Fausse orque, pseudorque ou faux-épaulard (Pseudorca crassidens)

5 à 6,10 m ; 1,4 à 2 t (femelles : 4 à 4,90 m, 1,2 t maximum) ; noir, tache grise entre les pectorales, tête allongée et arrondie, pas de bec, nageoires étroites.

Eaux tempérées chaudes et tropicales.

Alimentation : céphalopodes, gros poissons (brème de mer).

Orque (Orcinus orca)

6,50 à 9,50 m ; 4 à 8 t ; (femelles : 5,50 à 7 m, 2,5 à 4 t) ; noir et blanc caractéristique, tête conique sans bec, nageoire dorsale très développée triangulaire chez les mâles, falciforme chez les femelles.

Côtes et haute mer ; cosmopolite.

Alimentation : jeunes baleines, dauphins, phoques, pingouins, oiseaux de mer, tortues, poissons.