En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cycle d'un moteur

Cycle à quatre temps d'un moteur à explosion
Cycle à quatre temps d'un moteur à explosion

Ensemble des opérations successives nécessaires au fonctionnement d'un moteur à explosion.

Dans un moteur à explosion, on distingue le cycle à quatre temps, étudié par Beau de Rochas en 1862 et utilisé sur la plupart des voitures et des avions, et le cycle à deux temps, surtout employé sur les motocycles. Le cycle à quatre temps commence par l'admission, ou aspiration, au cours de laquelle le mélange gazeux est aspiré dans le cylindre. Puis vient la compression du mélange gazeux par le piston et la combustion, ou explosion, créée par l'étincelle de la bougie. En brûlant, les gaz se détendent et chassent le piston vers le bas : c'est la phase moteur du cycle. Au cours de l'échappement, le piston remonte dans le cylindre et chasse les gaz brûlés. Un cycle complet est réalisé en deux tours du vilebrequin.

Dans un moteur deux temps, le rôle des soupapes d'admission et d'échappement est joué par des lumières (d'admission, de transfert et d'échappement), ouvertures que le piston obture et découvre tour à tour. Le mélange gazeux, ayant pénétré dans le carter par la lumière d'admission, parvient à la chambre de combustion en passant par la lumière de transfert. Il y est comprimé par le mouvement ascendant du piston. Après l'explosion, le piston obture la lumière d'admission, découvrant la lumière d'échappement, par où sont évacués les gaz brûlés. Ces opérations sont assurées en un seul tour de vilebrequin.