Identifiez-vous ou Créez un compte

cycle d'érosion

Modèle d'évolution morphologique, proposé par W. M. Davis (1899), qui range les formes de relief observables dans le schéma simple d'une succession continue et irréversible de paysages dont l'aplanissement marque le terme nécessaire.

L'aplanissement est le résultat de la seule action de l'érosion fluviale, entaillant d'abord vigoureusement les reliefs (stade de jeunesse), réduisant les interfluves (stade de maturité) pour aboutir à la pénéplaine (stade de sénilité, ou de vieillesse). Parce qu'elle ne tient pas compte de la permanence de l'évolution tectonique et des modalités de l'érosion hors du domaine tempéré humide, la notion de cycle d'érosion a un intérêt historique ou spatialement bien limité.