En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

croix de Mills

La recherche d'une plus grande résolution et de grandes surfaces réflectrices a donné lieu à la construction de différentes combinaisons ingénieuses de radiotélescopes.

L'une des premières fut la croix de Mills, inventée en 1953 par Bernard Mills, de l'université de Sydney (Australie).

Le principe de la croix de Mills repose sur l'utilisation de deux alignements d'antennes disposés à angle droit. Grâce à cette forme, chaque ligne possède une bonne résolution dans la direction parallèle à sa longueur, et une mauvaise résolution dans l'autre ; les deux bras forment une croix, d'où le nom du dispositif, et les signaux reçus par chaque bras sont additionnés. Il en résulte une réponse de l'ensemble avec une bonne résolution dans les deux directions. De grandes croix de Mills ont été réalisées, notamment à Molonglo (Australie), où chaque bras a 1 600 m de long. D'autres grandes croix de Mills se trouvent à Bologne (Italie) et à Penticton (Colombie-Britannique, Canada). Cependant, la disposition d'une croix de Mills rend difficile l'échantillonnage des réponses du télescope et impossible le suivi d'objets lors de la rotation de la Terre ; il est également difficile de régler une croix de Mills sur différentes fréquences radio. C'est pourquoi on a cessé d'en construire, du moins sous leur forme initiale.