En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la crise asiatique de 1997

Au milieu de l'année 1997, les pays émergents d'Asie sont frappés de plein fouet par une crise financière de grande ampleur. C'est le 2 juillet 1997 que les autorités thaïlandaises laissent flotter leur monnaie, le baht, qui jusqu'alors était rattaché au dollar américain dans un rapport fixe. Par effet de domino, les autres monnaies des pays émergents accusent une dépréciation de l'ordre de 30 à 50 % de leur cours antérieur. Le secteur financier est également touché, et les Bourses de valeurs enregistrent une chute allant jusqu'à 30 %.

Cette double crise, monétaire et financière, est surtout imputable au système financier international, déréglementé dans les années 1980. La forte croissance asiatique, face à la croissance modérée aux États-Unis et en Europe, a généré l'arrivée de capitaux à vocation exclusivement spéculative. Il s'est ensuivi l'apparition de « bulles » financières, provoquant une envolée des titres sans rapport avec les perspectives réelles de développement des entreprises. En s'effondrant, les Bourses ont entraîné un reflux des capitaux internationaux et une chute des monnaies. Par contagion, les difficultés du secteur monétaire et financier se sont propagées à l'ensemble de l'économie mondiale.