En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

couplage électromagnétique

Pour les hautes fréquences, on utilise presque exclusivement le couplage électromagnétique ou par induction mutuelle, qui consiste en deux circuits résonnants LC liés inductivement.

Le degré d'interaction d'un circuit sur l'autre, ou coefficient de couplage, est de la forme  =  / où M2 est le coefficient mutuel d'induction, et L1 et L2 sont les coefficients d'auto-induction des deux circuits. Pour les basses fréquences, on utilise le plus souvent le couplage par résistance et capacité, très simple et à large bande passante. Le couplage par transformateur est employé lorsque le signal d'excitation doit être élevé ; il provoque des distorsions et on lui préfère de plus en plus le couplage RC. Le couplage par impédance, variante du couplage RC, n'est utilisé que dans des applications spéciales. Le couplage direct, qui s'applique aux signaux aussi bien alternatifs que continus, est surtout employé pour les très basses fréquences. Le couplage critique, ou serré, donne naissance à un dédoublement du pic de résonance (ant. couplage lâche). Dans le couplage réactif ou rétroactif, une partie du signal amplifié est mélangée au signal d'entrée de l'étage précédent.