En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

country rock

(anglais, country, campagne, et rock)

Synthèse du rock et de la country caractérisée par des harmonies vocales soignées et des tempos appuyés, apparue sur la côte ouest des États-Unis en 1968 avec des groupes comme The Byrds ou The Eagles.

À la fin des années 1960, autour de la baie de San Francisco, le mouvement hippie connaît son apogée. La musique y joue un rôle primordial, et de nombreux jeunes artistes puisent leur inspiration dans la musique country venue de la toute proche « école de Bakersfield », fondée par Buck Owens, et à laquelle Merle Haggard a donné ses lettres de noblesse. Cette musique – synthèse du rock et de la country – à la production soigneusement peaufinée se veut chaleureuse, exubérante, dépouillée des stéréotypes affectant le style commercial de Nashville. On considère The Sweet heart Of The Rodeo, album des Byrds paru en 1968, comme le manifeste du country rock. Un an plus tard, le groupe est même accueilli au Grand Ole Opry de Nashville. Dans cette mouvance naissent The Flying Burrito Brothers, Commander Cody And His Lost Planet, puis The Nitty Gritty Dirt Band, qui réconcilie tout le monde grâce à l'album Will The Circle Be Unbroken (véritable encyclopédie country regroupant des personnalités telles que Maybelle Carter ou Doc Watson). Le country rock se veut ouvert, à l'image de ceux qui l'interprètent parmi lesquels on peut citer Manassas, emmené par Stephen Stills ; Hot Tuna, regroupant Jorma Kaukonen et Jack Cassady, deux membres du Jefferson Airplane ; The Eagles, qui ont certainement réussi la meilleur synthèse des deux voies musicales ; Neil Young And Crazy Horse, à l'époque de Everybody Knows This Is Nowhere, ou The Grateful Dead, sur American Beauty. Enfin, Gram Parsons et Emmylou Harris demeurent les références essentielles de cette tendance qui réussit l'osmose des harmonies vocales léchées, des tempos marqués… et du commerce. On peut regretter que le revival country de la fin des années 1980 ait éloigné Rodney Crowell de cette voie empruntée avec bonheur, en 1978, sur Ain't Long Living Like This.