En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

comptine

(de compter)

Poésie enfantine simple et rythmée.

La comptine appartient au folklore enfantin. Souvent accompagnée d'une gestuelle, cette poésie simple et rythmée, mi-parlée, mi-chantée, est originellement destinée à apprendre à compter (1, 2, 3, nous irons au bois, 4, 5, 6, cueillir des cerises…). À cette visée éducative s'ajoute une fonction récréative, associée à des jeux phonétiques ; les comptines prennent alors la forme de véritables cascades verbales (Trois p'tits chats, chapeau d'paille, paillasson…). Les paroles, souvent illogiques, ressemblent à d'anciennes formules magiques (Am stram gram Pic et Pic et Colegram bourre et bourre et ratatam…). Parfois d'origine très ancienne, les comptines anglaises dites « nursery rhyme », caractérisées par leur rythme sautillant, développent le « nonsense » – genre où se côtoient absurde et paradoxe. Récitée en cercle, la comptine constitue aussi un rituel de sociabilité : l'enfant à qui revient la dernière syllabe est ainsi désigné pour occuper telle ou telle place dans le jeu.