En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Chambre des communes ou les Communes

Assemblée des représentants élus au suffrage universel en Grande-Bretagne.

Cour féodale, le Parlement est essentiellement au xiiie siècle une représentation des barons, de la petite noblesse et des bourgs.

C'est au xive siècle que sa place est véritablement reconnue. L'importance des Communes est acceptée par les Tudor, qui cherchent à mettre cette force au service de leur autorité. La faiblesse des Stuart fait revendiquer par les Communes la première place dans le Parlement.

Les révolutions de 1642 et de 1688 (→ première révolution, seconde révolution d'Angleterre) permettent aux Communes d'acquérir un rôle de plus en plus éminent, renforcé par la naissance de nouveaux partis politiques sous les Hanovre (→ whigs et tories). Walpole reconnaît dans les Communes le partenaire principal du gouvernement.

L'élargissement du corps électoral au xixe siècle, puis l'instauration du suffrage universel (1918) confirment la primauté de la Chambre des communes, pratiquement unique détentrice de l'autorité souveraine depuis l'effacement de la Chambre des lords à partir de 1911.

L'assemblée a un président élu, appelé speaker. Chaque parti a un chef, ou leader. L'assemblée contrôle l'action gouvernementale, ainsi que la gestion des finances. Les projets de loi (bill) sont toujours présentés en premier lieu aux Communes. Voté, le projet de loi fait la navette avec la Chambre des lords, et accepté, il devient loi ou Act of Parliament.

Pour en savoir plus, voir l'article Histoire de la Grande-Bretagne.