En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

circulation

Système circulatoire des insectes
Système circulatoire des insectes

Déplacement permanent d'un liquide à l'intérieur d'un organisme animal ou végétal pluricellulaire, assurant les échanges respiratoires, alimentaires et excrétoires d'une cellule à l'autre ou entre l'organisme et le milieu qui l'entoure.

Toute circulation, qu'elle mette en mouvement la sève [plantes] ou le sang [animaux], suppose un appareil circulatoire.

ZOOLOGIE

Chez les mammifères et les oiseaux, la circulation du sang est semblable à celle de l'homme. Chez les reptiles et les amphibiens, le sang artériel et le sang veineux se mélangent partiellement. Chez les poissons, la circulation est « simple » (circuit sanguin traversant une seule fois le cœur).

Parmi les invertébrés, les arthropodes se caractérisent par leur circulation en partie lacunaire, c'est-à-dire non entièrement canalisée, tandis que de nombreuses annélides et les mollusques céphalopodes ont une circulation totalement endiguée. Les échinodermes ont seulement une circulation d'eau de mer grossièrement filtrée. Les très petits organismes sont dépourvus de circulation, de même que les cœlentérés et certains vers parasites.

Pour en savoir plus, voir l'article circulation sanguine.

BOTANIQUE

La circulation de la sève

La circulation de la sève brute, ou sève ascendante (issue de l'absorption de l’eau et des sels minéraux du sol effectuée par les racines) se fait dans la cavité des vaisseaux ligneux (vaisseaux du bois, trachéides) sous l'effet de la transpiration et d'autres facteurs. Dans les tissus des feuilles, la sève brute se transforme en une sève élaborée, moins diluée, enrichie en substances organiques, qui gagne toutes les parties de la plante en circulant dans des tubes libériens (ou tubes criblés).

Comparaison des modes de circulation et d'excrétion dans le monde vivant

Principaux modes de circulation et d'excrétion chez les animaux et les végétaux

CIRCULATION ET EXCRÉTION
dans le monde vivant
 substance introduitelieu du chargementvoies de transport vers l'organisme entierensemble des cellules vivantes de l'individusubstance rejetéevoies de transport vers les organes spécialiséslieu du déchargementvoies d'excrétion
ANIMAL SUPÉRIEUR (mammifères)oxygènepoumons1. veines pulmonaires
2. arbre artériel
gaz carbonique, eau1. système veineux
2. artère pulmonaire
poumonsvoies respiratoires
moteur : CŒURaliments en général1. intestin grêle
2. foie
1. veine porte
2. veines (sus-hépatiques, puis autres)
3. arbre artériel
eau,
déchets
azotés,
urée
1. système veineux puis
2. arbre artériel ou
2 bis. artère hépatique
reins +
glandes de la sueur
voies urinaires et peau
liquide circulant :
SANG
certaines graissesintestin grêle1. chylifères
2. système veineux
3. arbre artériel
  foie1. voies biliaires
2. intestin
PLANTES SUPÉRIEURES (terrestres, à fleurs)eau
sels minéraux
racinesvaisseaux du boisdéchets organiquesl'excrétion végétale estréduite : les déchets sont accumulés à l'écart des voies circulatoires
moteur :
CAUSES MULTIPLES
aliments organiquesfeuilles ou organes de réservetubes criblés du libereauvaisseaux et tubestoute la surface aérienne
liquide circulant : SÈVEgaz carboniquefeuilles(transformé sur place)aligents organiquestubes criblés du liberorganes de réserves : tubercules, rhizomes, bulbes, fruits, graines