En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chapiteau

(latin capitellum, de caput)

Chapiteau
Chapiteau

Élément évasé placé au sommet d'un support (colonne, pilier, pilastre) et destiné à recevoir une architrave ou le départ d'un arc.

En architecture classique, la décoration du chapiteau constitue la principale caractéristique de chacun des ordres. Il se compose d'une échine ou d'une corbeille, surmontée d'un tailloir, ou abaque, et repose sur l'astragale, qui fait partie du fût de la colonne.

Chapiteau égyptien

Les différents types sont : le chapiteau campaniforme, lotiforme, ou papyriforme ouvert, inspiré par la fleur de lotus épanouie ; le chapiteau lotiforme fermé, imitant le bouton de lotus non épanoui ; le chapiteau palmiforme, en branches de palmier évasées ; le chapiteau hathorique, orné du visage de la déesse Hathor ; le chapiteau protodorique, simple tablette surmontant une colonne cannelée.

Chapiteau perse

L'imposant chapiteau achéménide est sommé d'un imposte composé de deux avant-trains d'animaux opposés.

Les cinq ordres classiques

Le chapiteau dorique est composé essentiellement d'une échine simple et d'un tailloir épais, lisse, de forme carrée (Parthénon). Le chapiteau ionique, plus orné, est caractérisé par deux enroulements de volutes, dont la circonférence dépasse largement l'astragale. Le chapiteau corinthien s'inspire d'une corbeille le long de laquelle auraient poussé des acanthes. Trois rangées de feuilles d'acanthe s'y superposent. Le chapiteau toscan est un dérivé du chapiteau dorique, avec des proportions plus épaisses. Le chapiteau composite est formé d'un chapiteau ionique posé sur une corbeille corinthienne de deux rangées d'acanthes.

Chapiteau byzantin

Les trois ordres classiques continuent d'être utilisés, mais profil et décor sont modifiés. Le décor se stylise et adhère de plus en plus au corps du chapiteau que la sculpture ajourée couvre sur toute sa surface.

Chapiteau islamique

Il s'inspire d'abord du chapiteau byzantin, corinthien ou même campaniforme, mais le type islamique caractéristique date des xiiie-xive s. ; il est formé d'une volumineuse corbeille décorée d'entrelacs en méplat surplombant une partie cylindrique plus mince.

Chapiteaux roman et gothique

L'art roman adapte le chapiteau corinthien ou sculpte des corbeilles historiées, l'art gothique s'inspire du végétal, très stylisé (crochets) ou naturaliste. Avec la Renaissance, l'architecture occidentale revient, le plus souvent, à une stricte application des ordres antiques.