En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

chambre

Détecteur permettant de déterminer la trajectoire d'une particule chargée par amplification de l'ionisation qu'elle produit sur son passage, dans un liquide ou dans un gaz.

PHYSIQUE DES PARTICULES

L'utilisation des chambres de détection, technique fondamentale de la physique des particules, a permis la découverte de la plupart des nouvelles particules et contribué à leur étude. Les chambres à bulles permettent de photographier la trajectoire des particules dont le passage dans un liquide (hydrogène liquide, deutérium ou néon) crée des ions. Un mécanisme synchronisé, amenant le liquide au-dessous de sa pression d'ébullition, rend les ions visibles sous forme de bulles d'environ 0,1 mm de diamètre. La chambre étant placée dans un champ magnétique, la courbure des trajectoires permet de mesurer la quantité de mouvement des particules. Dans les chambres à dards et les chambres à étincelles, on visualise l'ionisation d'un gaz (mélange de néon et d'hélium) par l'étincelle obtenue en appliquant un champ électrique entre des plaques métalliques planes et parallèles. Les chambres proportionnelles multiples, ou chambres à fils, peuvent détecter jusqu'à 107 particules par seconde. Elles amplifient le phénomène d'avalanche créé par les électrons libérés par le passage d'une particule. Attirés par une série de fils fins très rapprochés, portés à un potentiel positif élevé, les électrons provoquent dans chaque fil une impulsion électrique mesurable. Les chambres à dérive et les chambres à image localisent la trace des particules en mesurant le temps nécessaire à la migration des ions vers un fil d'anode.